Si vous êtes amateur de paella, vous la mangez, entre amis ou en famille, à même la paella…
Et si vous la dégustez dans le plat vous devez absolument connaître ces règles de bases.
Voici les codes de bonne conduite pour manger une paella :

Les 16 commandements de la paella

  1. Paella Marinera magée dans le plat en familleTu t’installeras à égale distance les uns des autres tout autour de la paella (de façon équidistante).
  2. Tu diviseras la paella comme une boite de vache qui rit.
  3. Tu respecteras ta part triangulaire, celle que tu as devant son nez et rien de plus.
  4. Tu n’utiliseras que l’unique ustensile officiel : La cuillère en bois.
  5. Tu demanderas l’autorisation verbale de tes deux voisins, si tu veux presser du citron. Et tu veilleras à ne pas déborder.
  6. Tu respecteras le début du repas donné par le cuisinier, quand il dira « Vinga que es gela l’arròs! » (Trad.: Allons ! Que le riz refroidit!)
  7. Tu feras des éloges au cuisinier de façon régulière chaque deux cuillères durant tout le repas.
  8. Paella Valenciana mangée dans le platTu déposeras délicatement au centre de la paella, les différents ingrédients que tu ne veux pas, pour qu’un autre puisse en profiter.
  9. Tu ne reposeras pas dans la paella les morceaux de viandes que tu as mordu.
  10. Tu seras durement sermonné si tu envahis l’espace d’un autre sans permission, « eres un poc fill de gandul » (Trad.: Tu es un peu un fils de bon à rien) et les cafés tu payeras.
  11. Tu exprimeras ta satiété en posant ta cuillère sur le bord de la paella et en disant « Estic fart, ja no puc més! » (Trad.: Je suis plein, je n’en peux plus). Ta zone sera alors franche et pourra être envahie.
  12. Tu ne tourneras pas la Paella pour accéder à un autre point où il reste encore du riz.
  13. Tu  maintiendras la coupe pleine de vin, durant tout le repas, de celui qui d’une main, tient l’anse de la paella pour éviter qu’elle ne tourne à chaque coup de cuillère des participants.
  14. socarrat de la paellaTu affronteras au « Socarrat » ceux qui veulent te le disputer, quand les cuillères toucheront l’acier de la paella (quand il n’y a plus à rien à manger sauf le « Socarrat »). C’est un moment tendu ou la nervosité est à son comble. La frénésie est totale, et le repas se transforme en recherche pétrolifère. Ceux qui ne participent pas à ce festin doivent se relaxer et attendre le dessert.
  15. Tu déclareras le repas terminé si tous les participants se sont retirés ou s’il ne reste pas un seul grain de riz dans le plat : signal indiscutable que la paella était très bonne ou que tout le monde était mort de faim.
  16. Tu jetteras des regards noirs à celui qui a disposé la paella sur la table, si tu t’aperçois à la fin que tout le « Socarrat » était chez le voisin, et que tu n’en as pas eu un grain.

Paella Valenciana finie sans en laisser un grain au fond
Texte de Paco La Naranja
Une des sources : El Mundo